Apple WWDC 2020

Ce Lundi 22 Juin s’est déroulée la conférence annuelle d’Apple dédiée aux développeurs. Cette fois-ci sous un format préenregistré et très dynamique, les règles de distanciation sociale empêchant le pèlerinage habituel des développeurs assistant à la conférence.

Après la traditionnelle introduction donnée par Tim Cook, les annonces commencent côté iPhone, avec iOS 14.

iOS 14 : Une interface retravaillée :

Beaucoup de modifications visuelles sont apportées : les widgets ont été complètement revus et sont désormais utilisables directement sur l’écran d’accueil, au milieu des applications. Ces mêmes applications qui peuvent désormais être cachées, grâce à l’intégration d’une « Bibliothèque d’applications » qui regroupe l’intégralité des apps installées.

Ajoutons à cela d’autres modifications assez nombreuses : la possibilité de déverrouiller et démarrer un véhicule compatible directement avec son iPhone, des améliorations à l’application « Apple Plans », des fonctions améliorant les conversations de groupe par iMessage et bien d’autres…

Autres annonces et vie privée :

Cette annonce majeure de la nouvelle mouture d’iOS est suivie de nouveautés moins impressionnantes sur les autres OS : du suivi de sommeil pour l’Apple Watch, les applications iPad retravaillées avec un nouveau design, et de la reconnaissance faciale pour les caméras de surveillance reliées à Homekit.

Petite surprise durant cette WWDC 2020, Apple a cette fois dédié toute un chapitre de sa présentation à la vie privée. Ainsi une notification nous expliquera clairement quelles données une application veut utiliser, un indicateur s’activera lors de l’utilisation de la caméra, et iOS nous donnera la possibilité de ne partager qu’une position GPS approximative.

macOS 11 et nouvelles puces :

Cette annonce était anticipée et les rumeurs disaient vrai, Apple abandonne officiellement les processeurs Intel qui équipaient jusque-là ses ordinateurs. Ces derniers seront désormais équipés de processeurs similaires à ceux des iPhones et des iPads. La transition « devrait prendre 2 ans » d’après Tim Cook.

Les bénéfices de ces nouvelles puces sont nombreux : plus puissantsmoins énergivoresplus efficientes et en bonus : toutes les applications iPhone et iPad seront compatibles avec ces nouveaux Macs. Mais pour assurer une transition sans accrocs, il faut que les applications soient complètement retravaillées pour être compatibles. Apple l’a compris et a annoncé plusieurs outils à destination des développeurs, pour leur faciliter la tâche.

Afin de marquer ce changement, ces nouveaux Macs seront accompagnés par le lancement de macOS 11 avec un design complètement revu. Pour rappel, la dernière mise à jour majeure, Mac OS X, avait été lancée il y a 19 ans, en 2001

Laisser un commentaire